Le président de la République a détaillé de nouvelles restrictions pour tout le territoire et annoncé la fermeture des écoles pendant trois semaines.

 

Face à la dégradation de la situation sanitaire, Emmanuel Macron a pris la parole ce mercredi 31 mars pour fixer de nouvelles restrictions qui s’appliqueront à l’ensemble du territoire. « Plus aucune région n’est épargnée », a assuré le chef de l’État, insistant sur la puissance de la propagation du variant anglais.

En conséquence, la limitation des déplacements en journée, qui concernait, depuis le 18 mars, 19 départements en zone rouge, va être étendue à l’ensemble du territoire métropolitain. À partir de samedi soir, et pour quatre semaines, il ne sera donc plus possible de se déplacer dans un périmètre de plus de 10 km, sauf motif impérieux, a annoncé le président de la République. Le couvre-feu à 19 heures est quant à lui maintenu.

L’attestation ne sera pas nécessaire pour ces déplacements dans un périmètre de 10 km en journée et Emmanuel Macron a également précisé que les déplacements interrégionaux seront autorisés pendant le week-end de Pâques, afin que les Français puissent choisir leur lieu de résidence pour les quatre prochaines semaines. Le président de la République a aussi indiqué que « les Françaises et les Français de l’étranger qui veulent rentrer en France pourront aussi le faire à tout moment ».

 

Les écoles fermées et les vacances scolaires unifiées

À partir du vendredi 2 avril, « nous allons fermer durant 3 semaines les crèches, les écoles, les collèges et les lycées », a affirmé Emmanuel Macron. Les vacances scolaires de printemps seront ainsi unifiées sur tout le territoire français. La semaine du 5 au 12 avril, « les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison », a-t-il précisé. La rentrée aura lieu « pour tous le 26 avril, physiquement pour les maternelles et les primaires à distance pour les collèges et les lycées. Le 3 mai, les collégiens et les lycéens pourront retrouver physiquement leurs établissements ».

 

Accélération de la vaccination

La vaccination contre le Covid-19 sera élargie à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans le 16 avril, puis à toutes celles de plus de 50 ans le 15 mai. « Un numéro spécial sera mis à disposition pour prendre un rendez-vous », a précisé Emmanuel Macron. « À partir de la mi-juin, les rendez-vous seront ouverts à l’ensemble des Françaises et des Français de moins de 50 ans », a ajouté le chef de l’État. Les plus de 18 ans pourront ensuite se faire vacciner « d’ici la fin de l’été ».

 

Plus de 10 000 lits en réanimation

Après avoir remercié le personnel soignant, le président a annoncé l’augmentation des lits en réanimation. « Je veux ici remercier les étudiants en médecine, les retraités, le service de santé des armées tous les volontaires de la réserve sanitaire, tous seront mobilisés de manière accrue pour porter dans les prochains jours, notre capacité à un peu plus de 10 000 lits », contre 7 665 actuellement, a-t-il assuré.

 

Le télétravail systématisé et les dispositifs aux entreprises prolongés

Pour empêcher la propagation du virus, « le télétravail sera systématisé et j’appelle tous les travailleurs et tous les employeurs à y avoir recours, à chaque fois qu’ils le peuvent », a déclaré Emmanuel Macron. « Comme depuis un an, l’accompagnement économique et social sera au rendez-vous », a-t-il assuré. « Les parents qui devront garder leurs enfants et ne peuvent pas télétravailler auront droit au chômage partiel, et pour les salariés et les commerçants, les indépendants, les entrepreneurs et les entreprises, tous les dispositifs actuellement en vigueur seront prolongés », a-t-il détaillé.

 

Réouverture mi-mai des lieux de culture et des terrasses

« Dès la mi-mai, nous recommencerons à ouvrir avec des règles strictes certains lieux de culture », a expliqué le chef de l’État. « Nous autoriserons sous conditions l’ouverture de terrasses et nous allons bâtir entre la mi-mai et le début de l’été, un calendrier de réouverture progressive pour la culture, le sport, les loisirs, l’événementiel et nos cafés et restaurants. »