Pas de nouveau confinement

Jean Castex a démarré la conférence de presse ce jeudi 4 janvier par un point sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus. La situation sanitaire reste particulièrement fragile. Les chiffres restent très élevés et la pression sur nos hôpitaux ne faiblit pas. Aujourd’hui, 6 patients sur dix sont hospitalisés des suites du Covid. 

« Nous n’avons pas connu de nouvelle vague d’ampleur. Le taux de décès et de positivité de tests restent stables. Nous avons su nous adapter, notre stratégie a été graduée, tout en étant responsable et cohérente dans la durée. Les fêtes de fin d’année ne se sont pas traduites par une flambée épidémique comme nous le craignions. » 

« Les nouveaux variants qui sont présents sur notre territoire représentent une menace réelle. C’est pourquoi nous nous sommes posés la question de l’opportunité d’un nouveau confinement. Nous connaissons son efficacité mais nous mesurons aussi ses conséquences économiques, ainsi que les risques psychosociaux qui en découlent. 

Un nouveau confinement ne peut s’envisager qu’en tout dernier recours. Notre niveau d’incidence est élevé, mais bien moins qu’en octobre dernier. Si nous étions contraints de le mettre en place en raison de la dégradation de l’épidémie, nous le ferions sans hésiter. 

Nous allons tout faire pour éviter ce nouveau confinement. Tout d’abord en maintenant les mesures de restriction actuellement en place. L’immense majorité de nous les applique. »

L’heure est au renforcement des mesures chaque fois que c’est nécessaire, c’est le sens de ma prise de parole de la semaine dernière :

– Avec le renforcement des contrôles aux frontières. Il s’agit d’arrêter tous les déplacements qui ne répondent pas à une nécessité absolue, comme les voyages touristiques. Pour entrer en France, il faut désormais présenter un test PCR négatif.

– La fermeture des grands centres commerciaux. Nous avons tous vu des images de ces centres bondés. Nous avons également renforcé les jauges dans les magasins. Il y a encore un effort important à faire là-dessus. 

– Le recours aux tests et à un isolement strict. Au moindre doute, faites vous tester. Les tests sont gratuits, disponibles, et vous aurez un résultat en 24 h. Nous allons amplifier le déploiement de cette stratégie tester – alerter – protéger

– Le renforcement du télétravail. Il s’agit d’un levier très puissant que nous n’utilisons pas assez pour freiner l’épidémie. Il faut absolument télétravailler partout ou c’est possible, ce qui n’est pas encore le cas.