La part des achats consacrés à l’investissement locatif a bondi de 12 points en trois ans, selon le réseau Century 21. Les achats de biens immobiliers destinés à la location représentaient en 2020 29,4 % de toutes les transactions. La progression a notamment été très forte dans plusieurs départements d’Ile-de-France, mais a stagné à Paris.

La situation sanitaire malmène le marché immobilier, mais les acheteurs sont bien présents – et veulent louer leur bien. En 2020, 29,4 % des achats immobiliers concernaient des biens destinés à la location, soit une hausse de 2,2 points en un an, selon un bilan du réseau d’agences Century 21, rapporte BFM Immo.

L’investissement locatif a la cote

 

Ce chiffre constitue un record pour l’agence immobilière. En quelques années, la part des biens achetés pour de la location a bondi. En 2017, seuls 17,4 % des achats concernaient un investisseur locatif.

Cette progression s’observe notamment en Ile-de-France, où la part des biens achetés pour de la location est passée de 22,2 % en 2019 à 23,9 % l’an dernier (+ 1,7 point). La part de l’investissement locatif dans les achats immobiliers a stagné à Paris mais demeure conséquente : elle représente 31,1 % des acquisitions.

De meilleures progressions autour de Paris

 

La part est plus faible dans les départements franciliens mais les progressions y sont franches. La part des investissements locatifs a atteint 23,3 % des transactions dans les Yvelines (+ 2,2 points en un an). La hausse est de 2,6 points dans le Val-d’Oise (22,3 % des achats immobiliers) et de 3,2 points dans les Hauts-de-Seine (23,5 % des ventes).

C’est en Seine-Saint-Denis que l’investissement locatif est au beau fixe. En 2020, il représentait 27 % des ventes, soit une progression de 4,6 points par rapport à 2019. Le profil des investisseurs est varié. Stimulés par la crise du Covid-19, les Français ont cherché à investir dans l’immobilier, qu’ils disposent de fonds ou simplement parce qu’ils ne pouvaient pas s’acheter leur résidence principale.